vendredi 27 janvier 2017

Chronique : La Romancière 1. Le Clan Tarran.



Auteur :  K. Sangil.

Format : Ebook.

Prix : 6€99.

Éditeur :
Lune-Écarlate Éditions.

Note : 10/10.







Résumé :

Annie Virene, jeune auteur spécialisé en romance vampiresque, remporte une audience grandissante auprès du public. Surfant sur la vague du succès, elle vient même de décrocher une interview à la radio dans une émission littéraire très prisée. Au cours de cet événement médiatique, elle émet le souhait très ironique de rencontrer un jour l’une des créatures qu’elle met en scène.
Quelque temps plus tard, elle reçoit, par l’intermédiaire de son éditrice, une bien mystérieuse invitation qui bouleversera à jamais son existence.
S’il s’agit incontestablement d’une histoire d’amour, ce roman plein de rebondissements vous ravira par l’originalité avec laquelle il vous mènera hors des sentiers battus du genre...

Mon avis : 

Lors d'un interview suite au succès de son dernier livre, Annie, Aio de son nom d'auteur, émet le souhait de rencontrer un Vampire. Souhait fait sur le ton de la plaisanterie mais qui n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Quelques jours plus tard, Annie reçoit une invitation de la part d'un inconnu l'invitant dans un luxueux hôtel de Genève. Poussée par sa curiosité, Annie s'y rend, ne sachant pas que sa vie va être bouleversée à jamais. Elle découvre rapidement qu'elle est dans un repère de vampire. Elle qui imaginait ces créatures uniquement dans ses écrits. Annie n'est pas au bout de ses surprises, en plus de découvrir un univers qu'elle croyait inexistant, elle va découvrir des secrets familiaux bien enfouient, ainsi que le lien qui l'unie aux vampires et le rôle qu'elle aura à leurs côtés.
Comment se déroulera la rencontre entre Annie et les Vampires ?
Quel sera son rôle parmi ces créatures ?

Ce roman est une perle, un coup de cœur. 
La plume de  K. Sangil est entraînante et addictif. L'intrigue se dévoile au fur et mesure de l'histoire, avec des rebondissements qui savent nous surprendre. Les personnages sont attachants et nous apprenons à les connaître. On peut aussi voir la construction des relations entre les personnages et, cela ce fait tout naturellement, c'est agréable. Nous avons une narration entre l'omniprésent et la première personne, "je", ce qui nous permet de se glisser dans la peau du personnage et, l'omniprésent qui nous permet de découvrir tous les personnages et l'environnement dans nous forgeant nous même une opinion.
Une très jolie histoire qui mêle haine et amour, l'union malgré la différence, l'acceptation de chacun.
Une lecture qui mérite d'être lu et que je recommande fortement.

Merci aux Éditions Lune-Écarlate pour ce service presse.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.